Voyage

Seul avec la nature en Nouvelle-Zélande: la cabine de Will

Pin
Send
Share
Send


Aujourd'hui, ils voyagent un autre jour. Je suis à la cabane de Will (Cabine de Will), extrêmement à l'aise, écrit ces lignes à la lumière d'une bougie et de la chaleur d'une cheminée. Mais la journée a été ... intense

(Passage de mon journal)

Une journée d'escalade en Nouvelle Zélande il m'est venu soudainement: avais-je jamais été 24 heures seulement? Et 24 heures seulement dans la nature, loin de la civilisation? J'ai adoré l'idée. Quelle idée simple mais quelle puissance. La réponse était non, en 26 ans, il n'y avait jamais eu que 24 heures. Depuis que l'idée m'est venue à l'esprit, je savais que c'était quelque chose que je devais faire, il n'y avait pas d'autre choix. À Wanaka, j’ai demandé à mon amie Kristen (que j’avais déjà présentée dans «24 heures en Nouvelle-Zélande») de trouver un endroit calme et agréable pour passer du temps en solitaire. Sans hésitation, il a pris une carte et m'a pointé du doigt "La cabane de Will, c'est ta place”.

La journée était grise, il pleuvait. La route était relativement plate mais difficile. Il était 4 heures et demie de piétinement pour la forêt la plus dense que j'ai jamais traversée. Bien que l'endroit soit magnifique, le sol était humide et glissant. Parfois, je devais grimper ou escalader de petits murs, un mètre ou un mètre et demi; le visage regardant la pente, tenant les racines mouillées et les pieds incertains. Au début j'ai apprécié. Puis mon genou a commencé à me faire mal et mon sac à dos a commencé à peser. La mentalité a changé et je pensais juste me rendre au site promis. Enfin, 4 heures plus tard, fatigué et boitant, je sens la fin de la forêt et soudain une belle vallée s'ouvre devant moi.

Je vois enfin le cabine, attaché au côté droit de la vallée, où commencent les arbres et la forêt luxuriante. C'est tout simplement parfait. Environ 4 mètres de long et trois de large, deux lits superposés à gauche, devant la porte une table allongée, une petite bibliothèque à hauteur de tête et à côté de la porte une table carrée avec deux trottoirs. Devant les lits, une vieille cheminée. Ça ne pourrait pas être mieux. Je change immédiatement de vêtements et allume un feu. Il n'y a pas de plus grand plaisir qu'un bon feu! Cela réchauffe la maison et l'âme. Et me voilà dans une cabane de rêve, au milieu de la nature la plus profonde, avec le sac à dos plein de nourriture, de bonnes lectures et le son de rien. Imbattable.

Pin
Send
Share
Send